Arnaque au bois de chauffage livré humide, comment s’en prémunir? L’astuce qu’il faut connaître

L’automne arrive avec son cortège de soirées fraîches, annonçant l’arrivée de la saison du chauffage ! Pour de nombreux foyers, cela signifie acheter du bois de chauffage pour garder la chaleur et le confort à l’intérieur. Malheureusement, cette période propice à l’achat de bois de chauffage est également le moment où les arnaques se multiplient. L’une des escroqueries les plus courantes consiste à vendre du bois humide, souvent à un prix élevé. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment reconnaître et éviter cette arnaque, et surtout, quelle astuce vous devez connaître pour être sûr de la qualité de votre bois de chauffage.

Les conséquences du bois de chauffage humide

Un bois de chauffage conforme doit impérativement afficher un seuil d’humidité inférieur à 20%. Au-delà de cette limite, avec un taux d’humidité dépassant les 30%, le bois est considéré comme invendable, car il compromet gravement l’efficacité de votre système de chauffage, augmentera vos coûts énergétiques et présentera un risque d’encrassement de votre cheminée, ainsi que des émissions polluantes. 

Malheureusement, malgré ces normes bien établies, certains vendeurs peu scrupuleux tentent toujours de commercialiser du bois de chauffage avec un taux d’humidité excessif, bien au-delà des 30%. Il est donc essentiel d’être vigilant lors de l’achat de bois de chauffage et de ne pas hésiter à demander des preuves de la qualité du produit, comme le résultat d’un test d’humidité réalisé avec un humidimètre.

A lire aussi :  L'importance de l'isolation thermique pour optimiser l'efficacité de votre pompe à chaleur

Reconnaître le bois humide

La première étape pour éviter de vous faire arnaquer par du bois de chauffage humide est d’apprendre à le reconnaître. Voici quelques signes qui devraient vous alerter :

  • Le bois de chauffage sec dégage une odeur agréable de bois, tandis que le bois humide peut sentir le moisi ou le renfermé. Avant d’accepter une livraison, prenez le temps de sentir le bois pour détecter toute odeur.
  • Le bois de chauffage sec a tendance à être plus léger en couleur que le bois humide. Si le bois est sombre, taché ou présente des moisissures, il y a de fortes chances qu’il soit humide.
  • Lorsque vous heurtez deux morceaux de bois ensemble, le bois sec produira un son clair et aigu, tandis que le bois humide émettra un son sourd.
  • Le bois de chauffage sec est plus léger que le bois humide, car l’humidité ajoute du poids. Si le bois semble excessivement lourd pour sa taille, méfiez-vous.

L’utilisation d’un humidimètre

La meilleure façon de s’assurer que le bois de chauffage est sec est d’utiliser un humidimètre. Cet outil simple mesure le taux d’humidité du bois en quelques secondes. Avant d’accepter une livraison de bois, demandez au vendeur s’il serait d’accord pour tester le bois à l’aide d’un humidimètre. S’il refuse, cela devrait éveiller des soupçons. Si vous préférez être autonome, vous pouvez également vous procurer votre propre humidimètre.

A lire aussi :  Combien de panneaux solaires pour une maison de 150m2 ?

Achetez votre humidimètre ici

Il vous permettra de tester rapidement et facilement le bois de chauffage pour vous assurer qu’il est sec et prêt à être brûlé. C’est un investissement pour éviter les arnaques et maximiser l’efficacité de votre système de chauffage

Avec cette astuce incontournable et la vigilance nécessaire, vous pourrez profiter pleinement de la chaleur et du confort de votre foyer pendant la saison hivernale, sans tomber dans le piège des arnaques au bois de chauffage humide !